MONTAGNE : Dans l’intimité des gardiens de refuge de haute montagne

Des gardiens de refuge d'altitude racontent leur quotidien et leur amour du métier.

La vie en refuge a beaucoup évolué, sans rien perdre de la fascination qu’elle suscite. Quel est donc le quotidien à plus de 2.000 mètres d'altitude?
Olivier Parent (refuge du Pigeonnier), Frédi Meignan (refuge du Promontoire) et Véronique Portaz-Vacher (refuge des Marches) racontent les bons moments et les contraintes du métier. 
Ils constatent que les choses ont bien évolué au fil des années avec les progrès techniques comme le téléphone.
Lire l’article de Slate.

FFRandonnée 11 novembre 2018

Publié le 11/11/2018